Mingus Erectus

visuel_minguserectus

LE FILM

Un stylo griffe le papier d’un carnet, des rotatives impriment un livre, une contrebasse à contre jour. C’est un film où l’écrit devient musique…

En suivant les narrateurs et les musiciens enregistrer l’album en studio, sous la direction de Noel Balen et Etienne Gauthier, une étrange magie opère. Est-ce la sincérité des protagonistes, la cinégénie de la musique ? Les mots racontent Mingus tout en invitant au songe, comme une parenthèse où l ‘émotion nous guide. Car c’est bien cette émotion ressentie par les différents protagonistes que la caméra capte et nous transmet. Morceau après morceau, poème après poème, Charles apparaît et disparaît, comme un fantôme nous rendrait visite. La contrebasse est son totem, Noël et sa joyeuse bande, les messagers. Apparaissent alors les failles et les tourments de Mingus, ses joies et ses amours, sa foi en la musique et en ses frères d’arme. Et dans la pénombre du film il nous illumine encore.

Portrait intime, Mingus Erectus est aussi un film sur le processus de création en musique, où l’on découvre simultanément une œuvre et comment elle a été conçue.

À L’ORIGINE

Mingus Erectus est un recueil de poèmes de Noel Balen, une déclaration d’amour en 30 textes et 4 définitions, à Charles « Chazz » Mingus. Dans la tradition de la jazz poetry, il décide de mettre en musique 14 textes et d’en faire un disque qui accompagnera le recueil. Il fait alors appel au compositeur Etienne Gauthier et ils invitent une galaxie de talents à venir poser leur voix ou un solo sur les compositions. Et ils accouchent ainsi d’un disque de 18 plages qui sort avec le livre aux éditions Castor Astral. C’est ce disque qui constitue la bande son du film.

CASTING

Narrateurs
Irène Jacob, Viktor Lazlo, Annick Tangorra, Jean-Luc Debattice, Michel Jonasz, Kohndo, Mike Laad, David Linx, Passi, Dominique Pinon, Thomas de Pourquery, Arthur Ribo.

Musiciens
Philip Catherine (guitares), Ricky Ford (sax ténor), Steve Potts (sax soprano), Géraldine Laurent (sax alto), Stéphane Belmondo (trompette), David Enhco (trompette), Glenn Ferris (trombone), Michel Portal (clarinette basse), Bojan Z (piano), Thomas Enhco (piano), Jacky Terrasson (fender rhodes), Emmanuel Bex (orgue), Marius Atherton (guitare funky), Danny Kendrick (batterie), Etienne Gauthier (claviers, piano, batterie, programmations), Noel Balen (contrebasse).

Documentaire / 75’ / HD / 5.1 / France / 2019

Un film réalisé par Amaury Voslion
Écrit par Amaury Voslion, Noël Balen
Musique de Etienne Gauthier, Noël Balen

Production déléguée Perspective Films
Coproduction AM Art Films
Avec le soutien de la SACEM
En partenariat avec Bolid Records et Lomography
Le Castor Astral et la Galerie 24B

FESTIVALS
Prix du Public au Festival à l’Est du Nouveau, France 2019
– International Film Festival Uruguay, 2019
– MEDIAWAVE Festival Film and Music, Hongrie 2019