Il n’y aura plus de nuit

Un film de Eléonore Weber
Documentaire / 75’ / 2020

Synopsis
La scène se déroule en pleine campagne, dans un paysage montagneux ou sur le toit d’un immeuble. Au fond du plan, on aperçoit de fines silhouettes, suffisamment distinctes malgré l’éloignement. Parfois, des hommes à l’allure fantomatique se mettent à fuir, on en déduit qu’ils se savent observés. Mais le plus souvent, ceux qui sont visés ignorent qu’ils sont visés, ils n’ont pas repéré d’où venait la menace, aussi ont-ils l’air complètement désorienté. Ces images proviennent d’hélicoptères. Nous sommes en Afghanistan, en Irak, en Syrie… On voit l’intervention en train d’avoir lieu. Celui qui filme est également celui qui tue, ou peut-être est-ce l’inverse. Il n’y aura plus de nuit fait face à ces exercices de cruauté en détournant les vidéos du discours de propagande dans lequel elles sont généralement prises. Le film s’attache à montrer où peut mener le désir de voir, lorsqu’il s’exerce sans limites.

Texte dit par Nathalie Richard / Montage Charlotte Tourrès, Fred Piet et Eléonore Weber / Montage son Carole Verner / Mixage Ivan Gariel / Production Gaëlle Jones, Perspective Films

Festivals :
ParisDOC 2017, Cinéma du Réel
– Films en cours, Festival Entrevues Belfort 2018
Prix Des Jeunes et Mention spéciale du Prix de l’Institut Français au festival Cinéma du Réel 2020
– Festival L’Europe autour de l’Europe 2020